Formation

Yoga, hypnose et pleine conscience adaptés aux traumas complexes et à l’anxiété chronique : Utiliser le corps comme outil thérapeutique

12 hrs en processus d'accréditation par l’OPQ

Lieux et dates

Montréal

23 et 24 mars 2023

Niveau

Débutant à avancé

Voir la définition des niveaux

Description

Problématique :

Malgré l’efficacité reconnue de plusieurs protocoles de traitement pour le trouble de stress post-traumatique et pour les troubles anxieux, certains clients (notamment ceux ayant souffert de traumas complexes) conservent des symptômes liés à la suractivation et à l’hyperréactivité du système nerveux (agitation, hypervigilance, difficultés de sommeil, sursauts, etc.). Ils peuvent également rester aux prises d’un sentiment d’impuissance. Plusieurs éprouvent une difficulté à reconnaître leurs états émotionnels, leurs sensations corporelles, leurs limites personnelles et leurs besoins. D’ailleurs, il a été démontré que l’exposition à des expériences traumatiques produit des modifications dans différentes régions du cerveau, notamment dans les circuits impliqués dans l’intéroception (Anda et coll., 2006 ; ; Herringa et coll. ; 2012). Compte tenu de ces enjeux qui se manifestent principalement sur le plan du système nerveux autonome et du système limbique—et donc hors de la conscience rationnelle-cognitive—les approches « bottom-up » (qui utilisent les stimuli corporels comme source d’information et leviers d’intervention favorisant l’intégration et le traitement cognitif de sensations, réactions, souvenirs, etc.) deviennent des compléments très pertinents aux thérapies traditionnelles.

La pleine conscience, le yoga et l’hypnose sont particulièrement appropriées pour les personnes présentant des traumas complexes et des troubles anxieux chroniques, à condition d’être adaptées. Les exercices d’entrainement à la pleine conscience permettent d’apaiser le système nerveux et de développer un rapport plus harmonieux avec son corps et ses états d’âme. La littérature scientifique s’intéressant aux interventions basées sur la pleine conscience, en croissance exponentielle, fait ressortir les impacts bénéfiques de cette méthode sur la santé psychologique et dans le traitement d’une variété de problématiques (Ngô, 2013, Zhang et coll., 2021). Une autre technique expérientielle, soit l’hypnose clinique, a été démontrée comme étant efficace pour réduire les symptômes d’anxiété, particulièrement lorsqu’offerte conjointement à une psychothérapie traditionnelle (voir la méta-analyse de Valentine, Milling, Clark & Moriarty, 2019). Elle est d’autant plus intéressante puisqu’elle met à profit les capacités de dissociation souvent vécus par une personne souffrant de stress post-traumatique, pour induire des états de conscience altérés qui favorisent l’apaisement, le bien-être et l’installation de ressources bénéfiques au fonctionnement de l’individu (Gold & Quiñones, 2020). Un nombre croissant d’études démontrent les impacts bénéfiques du yoga sur la santé mentale et suggèrent que le yoga peut être un outil intéressant à intégrer dans une démarche thérapeutique afin de pallier les lacunes mentionnées précédemment ((Macy, Jones, Graham, & Roach, 2018 ; Sciarrino, DeLucia, O'Brien, & McAdams, 2017 ; Sharma & Haider, 2013).

Le trauma-informed yoga (aussi nommé trauma-sensitive yoga) gagne en popularité pour ses multiples bienfaits, en augmentant les capacités intéroceptives, en cultivant la pleine conscience, en apaisant le système nerveux, en contrant l’impuissance (empowerment), en favorisant la bienveillance envers soi et en rehaussant l’estime personnelle (Büssing, Michalsen, Khalsa, Telles & Sherman, 2012; Davis et coll, 2020 ; Dick et coll., 2014 ; Franzblau, Smith, Echevarria & Van Cantfort, 2006 ; Mitchell et coll., 2014 ; van Aalst et coll., 2020 ; van der Kolk et coll., 2014 ; West, Liang & Spinazzola, 2016).

Besoin :

Plusieurs intervenants se sentent peu outillés ou éprouvent des réticences à enseigner de telles stratégies auprès de leurs clients lors des séances de consultation en thérapie, à moins d’avoir cumulé un nombre significatif d’heures de pratique personnelle dans les pratiques corporelles ou orientées vers la pleine conscience. Cette formation vise donc à ce que le participant puisse : 1) mieux comprendre la pertinence de ces interventions dans le contexte d’une thérapie, indépendamment de l’orientation théorique, 2) savoir quand présenter ces stratégies à un client, 3) en ressortir outillé, muni de verbatims succincts et facilement employables dans le contexte d’une thérapie conventionnelle, 4) faire l’expérience de tels exercices pour constater soi-même les bienfaits de ceux-ci, et 5) accroître son sentiment de confiance relatif à l’intention de guider ces techniques. Cette formation offre des aspects didactiques, mais elle est majoritairement expérientielle. Les participants seront conviés à vivre l’expérience de ces stratégies. Ils seront également invités à les guider à leur tour, afin d’acquérir un degré d’aisance suffisant pour ensuite les employer avec leurs clients.

La présentation est complémentaire à la formation « Intégrer les stratégies d’auto-apaisement, de pleine conscience et de yoga à la pratique clinique » offerte avec l’IFTCC et également disponible en Webrediffusion. Toutefois, un plus grand accent est placé sur le volet expérientiel dans celle-ci), et au livre « Calme au cœur du chaos : Stratégies et exercices pour cultiver l’équilibre au quotidien ».

Clientèle

Psychologues, psychothérapeutes, travailleurs sociaux, ergothérapeutes, psychoéducateurs, médecins, étudiants.

Objectifs

  1. Présenter l’état actuel des connaissances sur les bienfaits des stratégies de pleine conscience, d’hypnose et de trauma-sensitive yoga pour l’anxiété et le stress post-traumatique 
  2. Comprendre l’utilité et la pertinence de ces techniques dans un contexte thérapeutique. Tirer profit des riches expériences professionnelles de chacun pour échanger au sujet de l’application clinique de ces stratégies. Proposer des verbatims pour faciliter l’utilisation de ces techniques avec les clients ; 
  3. Présenter le type de langage (trauma-informed) et la dynamique client-thérapeute à préconiser auprès d’une clientèle souffrant de traumas complexes ou d’enjeux d’impuissance. Inviter les participants à réfléchir au sujet des considérations cliniques, des enjeux et des limitations ; 
  4. Encourager les participants à faire l’expérience de quelques courts exercices pour se familiariser avec les différentes techniques et à pratiquer l’enseignement des stratégies à l’aide de verbatims et d’une structure proposée.

Méthodes Pédagogiques

Exposé magistral, exercices expérientiels, exercices en sous-groupe, exercices permettant de pratiquer l’enseignement des stratégies.

Sujets de l'activité

  • Processus et méthodes d’intervention
  • Le lien entre la biologie et la psychothérapie incluant la psychopharmacologie

Préalables

  • Avoir un intérêt pour les stratégies basées sur la pleine conscience, l’hypnose et/ou le yoga
  • Travailler auprès d’une clientèle pour laquelle l’objectif est d’améliorer leur santé psychologique, leur fonctionnement ou leur processus d’épanouissement personnel 
Cette formation peut être prise en complémentarité avec la formation « Intégrer les stratégies d’auto-apaisement, de pleine conscience et de yoga à la pratique clinique » ; cependant, cette dernière n’est pas un pré-requis.

Tarifs

Les prix sont par ville et affichés dans la colonne de droite

Limite de 30 participants

Obtenez 15% en vous inscrivant à 3 formations!

M’inscrire

Formatrice

Date(s) de la formation :

Jeudi le 23 mars et vendredi le 24 mars 2023, de 9h à 16h30

Tarifs :

Pré-vente* : 435,00 $ + tx
Régulier : 465,00 $ + tx
Étudiant : 295,00 $ + tx

* Pré-vente jusqu'à deux semaines avant la formation

Participants :

30

Adresse :

*Les activités de formation continue reconnues par l’Ordre des psychologues (OPQ) sont souvent ouvertes à différents intervenants en santé mentale. L’IFTCC rappelle que la pratique de certaines activités (comme la psychothérapie et l’évaluation des troubles mentaux ou neuropsychologiques), est réservée à certains membres d’ordres professionnels. En suivant une activité de formation continue reconnue par l’OPQ, le participant doit s’assurer qu’il ne met pas en pratique des activités pour lesquelles il n’est pas habilité par la loi.